Image

Europe #5 – Toulouse

De toutes les étapes faites en Europe, celle-ci aura été de loin la plus intensive en termes de bouger partout, d’essayer d’entrevoir les gens et de donner un petit aperçu à Amber de la vie que j’ai eu pendant les 12 années passées ici…

SONY DSC

Et le résultat est à l’image de ce mode « rush » : pas vu tout le monde, pas l’impression d’avoir réellement passée du temps avec chacun mais plutôt d’avoir tout survolée de très (trop) loin. Mais comment mieux faire ? Sincèrement, je n’ai toujours pas la réponse a cette question…

Lire la suite

Publicités
Image

Europe #4 – Home!

14 mois presque jour pour jour après en être parti. E.T. arriver maison…* Pour une courte semaine. Là encore trop court pour tout faire, pour voir tout le monde et faire gouter a toutes les spécialités, mais assez pour un tour d’horizon et pour quelques recettes familiales… Car, un peu comme à Paris, on a alterné les ballades dans le coin et les visites familiales ou amicales.

SONY DSC

Pas très facile d’écrire le paragraphe qui va suivre car je ne veux pas donner l’impression (vraie) d’être juge et partie ni le sentiment (vrai lui aussi) de vanter les qualités (quoique parfaitement objectives et parfois sous-estimées, il faut bien le reconnaitre) de la pointe ouest de la Bretagne et de ses habitants. Et je souhaite encore moins influencer Amber, dont je pense demander l’opinion pour l’article final de la série. Il va néanmoins bien falloir l’écrire ! Donc allons-y…

Lire la suite

Image

Europe #3 – The City of Lights*

Après les sauces à la menthe (que je n’ai personnellement pas constaté ailleurs que dans Astérix…) et au soja (bien réelle, celle-là), on est enfin arrivés au pays des boulangeries !** Un peu fatigués par la nuit dans le bus***, mais arrivés 🙂

SONY DSC

Sur Paris, j’avais deux missions : essayer de revoir les amis qui habitent (ou ont déménagés…) dans le coin, et en faire visiter ses hauts lieux à Amber. Mission à peu près possible… au pas de course !

Lire la suite

État

Just in case…

Parlons santé : ce n’est pas un secret, la France est extrêmement prodigue en la matière, à moins que ce ne soit les pays anglo-saxons qui ne le soient pas du tout ? Toujours est-il que les dépenses de santé peuvent vite chiffrer en Australie…

Renseignements pris, la Sécu ne couvre pas un tel voyage, d’autant moins que j’aurais alors arrêté de cotiser puisque je n’aurai plus de salaire… Idem pour la Mutuelle, elle aussi liée à mon salaire. Seule alternative : souscrire une assurance privée. Dépense inutile (400 € et quelque pour l’année) tant qu’il n’arrive rien mais c’est bien là le propre d’une assurance !

Restait à en choisir une. C’est une nouvelle fois vers Kowala et ses bons conseils que je me suis tourné (Toothbrush a également publié un comparatif très instructif), et j’ai donc pris une assurance chez Chapka, non sans avoir hésité avec ASFE, plus connue et pas loin d’être équivalente…

Lire la suite