État

Birth plans.

Ok, petites nouvelles du bout du monde… Maintenant que les choses se calent quelque peu… 🙂

SONY DSC

Semaine 22 – Week 22 – Watsons Bay lighthouse

Pour ceux qui n’avaient pas l’information, l’accouchement est prévu pour la toute fin de novembre, et il avait été décidé que notre fils naîtrait à Taipei. Cette décision -qui a été très compliquée à prendre, je ne vous le cache pas- avait été poussée par l’attention particulière qu’accorde la culture chinoise à la mère lors du premier mois suivant la grossesse (je reviendrai sur ce sujet au moment voulu, étant moi-même curieux), et par l’absence (étonnante, compte tenu de la forte population asiatique) de structures dédiées à ce premier mois à Sydney ou autour.

Tout avait été organisé pour ça : le lien avec le consulat français de Taipei avait été fait, une partie des papiers pour lui donner la nationalité française sont prêts ; Grimshaw m’avait accordé deux mois de travail à mi-temps et à distance, nous aurions donc été à Taïwan jusque tout début janvier 2018, date à laquelle nous aurions dû rentrer en Australie à 3 personnes au lieu de 2.

Mais…

Les dieux de l’immigration n’étaient pas avec nous sur ce coup-là :/

Je vous explique : lors de la demande de visa, il est tout à fait possible de prendre en compte les enfants, et leur visa sera accordé en même temps. Mais il se trouve que, contre toute évidence, il n’est pas possible de simplement ajouter un enfant né à l’étranger sur notre visa actuel. Même en payant le prix. Il faut faire une demande de visa pour lui (plus exactement le sponsoriser pour le faire venir en Australie sur notre visa permanent) ; chose qui, en plus de coûter près de 2500 $, peut prendre de 11 à 15 mois ! Temps pendant lequel il ne lui sera pas possible de mettre les petons sur le sol australien… On pourrait continuer de compter sur notre insolente chance mais le risque est trop grand et le jeu n’en vaut pas la chandelle. Du coup, changement de plan : le petit naîtra ici, à Sydney.

Trois conséquences majeures à cette nouvelle décision :

  1. Il serait franchement dommage de jeter à la poubelle les deux billets d’avion aller-retour pour Taiwan. La bonne nouvelle : les dates sont changeables (prévoyant, le gars…). La moins bonne nouvelle : bêtement, le départ doit se faire avant novembre prochain. Même s’il aurait été nettement plus intéressant d’y aller avec le petit une fois né, on a décidé de passer les deux premières semaines d’octobre en vacances sur la petite île. Pour celles et ceux qui se posent la question pratique qui va avec cette situation : oui, dans le cas où la grossesse se passe bien, la future maman peut généralement prendre l’avion jusque 32 semaines, voire 36 si le docteur fournit un certificat médical en ce sens*.
  2. Il nous faut organiser « en urgence » (tout est relatif, mais normalement les gens s’y prennent à partir de 10 ou 12 semaines) la naissance : pour faire simple, et puisque de toutes manières on n’avait pas d’avis particulier sur la question, on a suivi les conseils de notre GP (acronyme pour « General Practitioner », docteur généraliste) et pris rendez-vous au Royal Prince Alfred Hospital (RPA, pour les intimes, qui met au monde dans les 5500 bébés par an), un hôpital public de bonne réputation, à mi-chemin entre Burwood et Sydney CBD. Le premier rendez-vous était lundi matin et s’est bien passé : les sages-femmes semblent professionnelles**, le personnel administratif est accueillant et arrangeant. On devrait aussi pouvoir suivre les cours de préparation proposés par l’hôpital. Pour ceux et celles qui se posent la question pratique qui va avec cette situation : oui, le petit sera citoyen australien. Il suffit en effet qu’au moins un des deux parents dispose d’un visa permanent pour qu’une demande de citoyenneté puisse être faite. Il sera aussi français, de par son père, et taiwanais, de par sa mère : les deux pays acceptent les nationalités multiples et reconnaissent le droit du sang, peu importe le lieu de naissance (juste un peu de fun à traduire toute la paperasse en trois langues…).
  3. Il nous faut maintenant organiser le « premier mois » du mieux possible, les options en cours incluant par exemple de faire venir Taiwan en Australie, d’une manière ou d’une autre, ou de compter sur l’aide de la (future) Mamie de France… 😉

En dehors de ça, tout va pour le mieux : à 27 semaines le bébé bouge beaucoup, tout le temps 🙂 Il nage dans son cocon, et tape sur les parois de sa chambre toutes les 10 minutes maximum… ^^ La maman se porte comme un charme (même si le ventre commence à être un peu lourd à porter depuis quelques semaines) ; chaque fois qu’on reçoit les résultats d’un rapport médical, tout est parfaitement normal… Bref, on ne pourrait rêver mieux.

Les mois précédents ont été consacrés aux divers rendez-vous médicaux, incluant prises de sang, échographies (je ne me risquerais pas à donner un inventaire officiel***, car je ne suis pas du tout sûr que nous ayons suivi le chemin standard…), et à suivre nous-mêmes l’évolution physique d’Amber (et la mienne, par la même occasion)…

Pregnancy Chart 1 - Green

Comme vous pouvez le constater sur le graphe ci-dessus, le Papa est aussi enceint… Je vous avoue que cela reste un mystère pour moi, je suppose que la psychologie joue un rôle plus important que je ne l’imaginais ! Et pour plus de 12 semaines restantes, Amber se demande parfois jusqu’où les courbes peuvent aller… 😉

Pregnancy Chart 2 - Green

Petit retour d’expérience sur les deux premiers trimestres : pas de (bonne) surprise, Amber a fait partie de la majorité des femmes enceintes : les 3 premiers mois ont été plus difficiles, avec de quotidiennes envies de vomir, des moments de grande fatigue, des vagues de froid… Et depuis quelques semaines c’est l’inverse : elle a l’impression d’avoir un chauffage central allumé en permanence ! Après tout c’est l’hiver, mais l’hiver de Sydney n’est pas des plus rigoureux… 😐

SONY DSC

Semaine 19 – Week 19 – Bientennial Park, Homebush Bay

… Et à préparer l’arrivée du bout-de-chou chez nous ! Notamment grâce aux conseils avisés de Mariù et Steven (deux amis déjà passés par là…) et de Judy et Cherry (les deux meilleures amies d’Amber, une dont la petite est née il y a quelques mois, l’autre dont la fille va naitre d’ici quelques semaines. Si ça c’est pas de la synchronisation !). On a trouvé un petit lit, et on a établi la liste des choses à trouver (ou à réfléchir, car nous sommes en mode « minimaliste »… Même ma mère a préparé plus de matériel que nous pour notre prochain séjour en Bretagne !). Quelques week-ends ont été (et d’autres seront) consacrés à écumer les magasins spécialisés, les petites annonces et les salons dédiés… Quand les soirées ne sont pas occupées à la formation express d’Amber sur la saga Game of Thrones, on a de la lecture : après avoir terminé « Brain Rules for Baby: How to Raise a Smart and Happy Child », je suis sur « The New Father: A Dad’s Guide to the First Year », tandis qu’Amber lit « First-time Mum: Surviving and Enjoying Your Baby’s First Year »… Si vous êtes a la recherche d’une petite app toute simple (et gratuite) pour savoir chaque semaine ce qu’il se passe sous le capot, on peut recommander « What to Expect ».

En plus de tout ça, Amber a réservé des cours de yoga organises par une sage-femme de l’hôpital, on a pris quelques sessions de cours de préparation à l’accouchement ainsi qu’une inscription à l’« Australian Breastfeeding Association », qui prépare a l’allaitement. Et bien sûr, on essaye de stocker du sommeil en avance autant que possible ! ^^

Voilà pour les nouvelles… On espère que tout va bien pour vous aussi, a très bientôt !

Tom & Amber

* Plus d’autres paperasses demandées par la compagnie aérienne dans le but de la décharger de toute responsabilité. Et pour info, le bébé peut prendre l’avion dès 8 jours après la naissance. Parfois même 48h avec certaines compagnies ! Cela dit, je doute fort qu’il soit possible de lui établir la paperasse nécessaire dans ce délai…

** A noter que l’ensemble du circuit médical (et même plus largement : les affiches en ville, les messages à la radio…) est très sensibilisé aux problématiques de violences domestiques : j’ai été (aimablement) prié de sortir de la pièce, le temps de s’assurer -entre femmes- que tout allait bien dans notre famille 🙂

*** Bon, j’ai tout de même noté les principaux : on a fait trois échographies, semaines 7, 12 et 20 ; deux tests pour le taux de sucre dans le sang (à cause d’antécédents familiaux), semaines 20 et 27 ; ainsi qu’une batterie de tests (maladies, taux de vitamines, etc.) après une prise de sang semaine 26.


Pregnancy - Fruit Chart

La, nous ne sommes plus bien loin de « aubergine »… 🙂 Design from « Happy Fiesta Design »


Okay, few little news from the other side of the world… Now that things are a little clearer for the coming months 🙂

For those who didn’t have the information yet, the birth is scheduled for the very end of November, and it had been decided that our son would born in Taipei. This decision -which had been really hard to take, as you can imagine- was driven by the great attention that Chinese culture give to the Mum for the first month after giving birth (I’ll make a dedicated post about this topic, when the time will come), and by the lack of places where this can be done in Sydney. Which is curious considering how many Asian people there is here.

Everything was organised for this: the paperwork with the French Foreign Office in Taipei had been done, half of the papers to give him French citizenship are ready; Grimshaw allowed me to take 2 months half-time and work from distance, we would have been in Taipei till very beginning of January 2018, when we would be back to Australia with 3 people instead of 2.

But…

The Immigration Gods weren’t with us for this one :/

Let me explain: when you submit an application for a new visa, you can easily add any kids as dependant on this same application, and they will be granted of the same visa as yours, at the same time. But it happens that, against logic, it is not possible to simply add a child born overseas on our current visa. Even paying the price for. We need to ask for a visa for him (more precisely we need to sponsor him to come to Australia, on our permanent visa). And this, in addition to a $2500 cost, can take up to 11 or 15 months! During this time, he wouldn’t be allowed to plan a trip… We could count on our usual luck but the risk is too big, and it’s not really worth take it. So, change of plan: the baby will born here, in Sydney.

Three major consequences come with this decision:

  1. It would be a shame to throw away the round trip flight tickets we already bought to Taipei. The good news is that they can be exchanged (smart, right?), the less good news is that stupidly, the trip need to happen before the end of November. Even though it would have been more interesting to go there after the baby born, we’ve decided to spend the two first weeks of October in holidays on the island. For those who are wondering: yes, when the pregnancy is going alright, the mum-to-be can take the plane up to 32 weeks, even 36 if the doctor gives a medical certificate for this*.
  2. Now, we have to organise the birth “in a rush” (relatively, but usually people start to manage this at 10 or 12 weeks): to make things easier, and because we didn’t have strong opinion about this, we followed the advice from our GP (“General Practitioner”, normal doctor) and took an appointment at the Royal Prince Alfred Hospital (RPA, for those who know, which give birth to about 5500 babies a year), a public hospital with good reputation, located between Burwood and Sydney CBD. The first appointment last Monday went really well: midwives seem professional** and administrative staff is friendly and flexible. We also should be able to attend preparation classes organised by the hospital. For those who are wondering: yes, the kid will be Australian citizen. Indeed, one of the parents with Permanent Residency is enough to ask for citizenship on his behalf. He will also be French, by his father, and Taiwanese, by his mother: both countries recognise blood rights, no matter where the birth happen (just a bit of fun to translate all paperwork in 3 languages…).
  3. We need to see how to manage for the “first month”, the best we can. Options in progress include arranging Taiwan to come to Australia, in a way or another, or rely a bit on the (future) French Grand-Ma… 😉
SONY DSC

Semaine 22 – Week 22 – Watsons Bay beach

Apart of this, everything is going perfectly: at 27 weeks, baby moves a lot, all the time 🙂 He swims in his cocoon, and kick against the wall of his room every 10 minutes maximum… ^^ Future Mum got a perfect condition (even though the belly starts to be a bit heavier to carry since few weeks); each time we receive the result of a medical test, everything is perfectly normal… In summary, we couldn’t dream better.

The last months had been dedicated to medical appointments, including blood tests, ultrasounds (risky to make an official inventory***, as I’m really not sure we followed the standard path…), and to follow Amber’s physical evolution (and mine, at the same time)…

Pregnancy Chart 1 - Yellow

As you can see on the chart above, Dad is also pregnant… I have to admit it’s kind of a mystery for me, I guess psychology play a greater role than I would have imagined! And considering there are still more than 12 weeks to go, Amber is sometimes wondering till where the graphs can go… 😉

Pregnancy Chart 2 - Yellow

Quick feedback on the two first trimesters: no (good) surprise, Amber had been the same as a majority of pregnant women: the 3 first months had been more difficult, with a vomit feeling everyday, some times she were super tired, some times she felt particularly cold… And since few weeks, it’s the opposite: she feels there’s a heater turned on h24! After all, it’s winter, but winter in Sydney is not cold enough for that… 😐

SONY DSC

Semaine 27 – Week 27 – Manly Beach

… And prepare baby’s arrival in our home! Thanks to wise advice from Mariù and Steven (two friends who already experienced this…) and Judy and Cherry (Amber’s two best friends, one whose daughter is born few months ago, one whose daughter is nearly ready to come out. If this is not synchronisation!). We found a little cot, and made a list of things to find (or to think, as we are in a “minimalist” mode… My mother already gathered more things than us for when we will be in Brittany!). Few weekends had been (and others will be) dedicated to skim baby-related shops, ads or specialised exhibitions… When evenings are not dedicated to Amber’s catching up of the Game of Thrones saga, we have a bit of reading on the bedside table: after “Brain Rules for Baby: How to Raise a Smart and Happy Child” was finished, I am now on “The New Father: A Dad’s Guide to the First Year”, while Amber is reading “First-time Mum: Surviving and Enjoying Your Baby’s First Year”… If you are looking for a simple (and free) app, to learn every week what happen behind the scenes, I can recommend “What to Expect”.

On the top of this, Amber booked some yoga sessions, organised by one of the hospital midwife; we booked some antenatal classes and subscribed to the “Australian Breastfeeding Association” which aim to prepare for breastfeeding. And of course, we try to store in advance as much sleep as we can! ^^

Here was the news… We hope that everything is alright for you as well, see you soon!

Tom & Amber

* And of course, few more paperwork asked by airline company, in order to remove all responsibility from them. And for your information, baby can go on a plane just 8 days after birth. 48 hours with some companies! That said, I highly doubt we could have all necessary papers for him in such a short time…

** It’s interesting that the whole medical path (and even more widely: posters in the city, messages on the radios…) is very sensitive to domestic violence issues: I had been (kindly) asked to get out the room, while they were making sure -between women- that all was okay in our family 🙂

*** Still, I have noted the main things: we made three ultrasounds, weeks 7, 12 and 20; two blood tests for the sugar level (because of family medical history), weeks 20 and 27; and a wide range of measurements (eventual diseases, vitamins level, etc) following a blood test week 26.

Publicités

16 réflexions sur “Birth plans.

  1. SanD dit :

    Les formalités administratives sont vraiment compliquées et incohérentes mais la bonne nouvelle c’est que votre petit bout de choux aura 3 nationalités différentes dès sa naissance. Courage pour tous vos préparatifs et félicitations pour le petit garçon qui va naître !

    J'aime

  2. Sylvie dit :

    Et bien vous voilà parfaitement organisés, avec une super mamie ultra prête à assurer. Ce bébé devrait naitre sous une belle étoile. Bises, profitez bien des coups de pieds et autres adorables petits désagrément de la grossesse 😉

    J'aime

    • Quand je nous vois, je ne suis pas sur que nous soyons « parfaitement organises », surtout a 7500 et 17000 km de nos familles respectives, mais j’imagine qu’il y a pire etoile que celle-la, en effet… :p
      Bises, excellente continuation et a bientot !!

      J'aime

      • Sylvie dit :

        Ok tout dépend ce que l’on considère comme « organisé ». Quoi qu’il en soit ce bébé saura chambouler vos vies, quelle que soit la préparation. Pour moi le changement le plus significatif à l’arrivée du premier bébé aura été d’apprendre à se fier davantage à son instinct, pas le choix. Et c’est génial de constater qu’en général, ça marche.
        Bye.

        Aimé par 1 personne

  3. Marianne Monfort dit :

    Yesssss : future grandmother in France is ready to help and to go in Sydney to « cocoon  » small baby and Amber too . The first man to wait a baby in the World : hi hi hi …..

    J'aime

Un commentaire, une question ? C'est là :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s