Image

Taiwan, building

Un tout petit article (du moins en comparaison des autres) destiné à introduire le post suivant, en illustrant comment les rues sont construites sur l’île. Non pas techniquement mais d’un point de vue urbanistique. Et donc sociologique… 😉

Un dessin valant mieux qu’un long discours (oui, c’est moi qui dit ça !), commençons par une section à travers une rue standard de Xindian :

Post - Taiwan - Building - Section

6 ans d’etude et 11 ans de pratique, pour ca… Mes profs de dessin doivent faire la tronche :/

De part et d’autre de la circulation (voir article précédent), des trottoirs plus ou moins* larges accueillent parkings de scooters ou étals de marché ; suivant les heures du jour (matin ou après-midi) et de la nuit, différentes rues accueillent différents marchés, et tous sont densément populaires ! Généralement, les façades de rez-de-chaussée sont en recul et permettent aux piétons d’être protégés du soleil et de la pluie. Elles sont également vitrées ou largement ouvrables, qu’elles accueillent un garage, un salon de massage, une boulangerie ou un cabinet médical (oui, avec vitrage clair !).

SONY DSC

Dans les villages des campagnes de Yunlin County, même concept de base, mais comme les magasins ont déserté les rues -en même temps qu’une bonne partie de la jeunesse, attirée par les lumières de Taipei-, les commerces sont remplacées par des habitations. Ce qui fait que les pièces de vie sont largement vitrées sur la rue ! Chose qui brouille quelque peu les sphères privées, et aide sans doute beaucoup à la proximité avec les voisins…

Ajoutez à cela l’architecture de maisons dans les campagnes (plus hautes que larges, avec des fers en attente débordant des dalles et, pour les plus riches d’entre elles, déployant une certaine imagination pour la décoration). Et celle d’immeubles en ville (peu larges mais profonds, en béton paré de briques, des unités de climatisation en rang d’oignons et des extensions partout où c’était possible, chose qui fait que la lumière arrive très peu à l’intérieur**) ; ceux qui ont déjà voyagé en Asie du Sud-Est pourront sans doute comprendre pourquoi j’ai pu comparer l’architecture et l’organisation générale des rues aux villes du Vietnam…

SONY DSC

Alors, si je peux me permettre un autre conseil : ne comparez pas Taïwan au Vietnam !! Même en limitant le propos a ce cadre précis, vous risquez de braquer des gens… Un peu comme dire que la France ressemble au Portugal sous prétexte que les immeubles se ressemblent un peu et que rues sont reliées par des places pavées. Et le fait est que les gens, le volume sonore (à Taiwan, on ne klaxonne pas pour un oui ou un non), le niveau de propreté (les rues sont beaucoup moins poussiéreuses, et il est assez fréquent de voir les habitants eux-mêmes ramasser des trucs qui trainent par terre)… n’ont rien à voir avec le Vietnam. Juste la densité de population, les principes urbains, les préceptes architecturaux et… le nombre de scooters 🙂

SONY DSC

Okay, plus qu’un ou deux articles et on sera bon… Très bon week-end à toutes et tous !

Tom & Amber

* S’ils ne sont pas assez larges, il arrive -souvent- qu’une extension se crée naturellement sur une voie de circulation.

** Ce qui ne choque personne… Il faut d’ailleurs noter que les luminaires (larges plafonniers) recréent une meilleure apparence de lumière solaire, que beaucoup de luminaires « habituels ».


A tiny post (compare to the other posts in this series, at least..) to introduce the next post by illustrating how streets are built on the island. Not from a technical point of view but from an urban point of view. And so, from a social point of view… 😉

A quick drawing is often better than a long speech (yes, it’s me who say that!), shall we start with a section through a standard street of Xindian:

Post - Taiwan - Building - Section

6 years of study and 11 years of experience, for that… My drawing teachers would be ashamed :/

On both side of the traffic (see previous post), you will find more or less* large pedestrian pathways. They host scooter parks or market tables; depending on the time of day (morning or afternoon) or of the night, different streets host different markets, and all are quite dense! Generally, facades of ground floors are made of glass or are completely removable, doesn’t matter if the place is dedicated to a mechanic, a bakery, a massage salon or a medical office (yes, with clear glass!).

In villages in the countryside of Yunlin County, the basic concept is the same but because shops had disappeared over time -as did a fair part of the youth, attracted by Taipei’s lights-, they are here replaced with houses. Thus, living rooms are widely glazed on the street! This blurs a bit the lines between private areas, and help probably a lot to create social proximity between neighbours…

SONY DSC

Then, consider the architecture of houses in the countryside (more high than large, with rebars waiting for potential extension and, for the richer among them, quite a lot of imagination for decoration). And of buildings in the cities (narrow but really deep, with concrete cladded with bricks, with air con blocks in front of each unit and extensions everywhere it was possible, which makes things difficult for the light to arrive in every room**); those who already traveled in South-East Asia may be able to understand why I compared architecture and general organisation of streets to Vietnamese cities…

So, if I can give you another advice: don’t compare Taiwan to Vietnam!! Even if you limit your words to a specific frame, you might likely offend some people… Similar to comparing Australia to . And objectively, people, volume of noise (in Taiwan they don’t use honk just for fun…), level of cleanliness (streets got much less dust, and you will see quite often some inhabitants picking up stuffs lying around in the streets)… got nothing related to Vietnam. Just density, urban principles, architectural habits and… number of scooters 🙂

SONY DSC

Okay, just one or two more posts and we’ll be done… Have an excellent weekend everyone!

Tom & Amber

* If they are not large enough, it can happen -often, actually- that the pathway extends on one lane.

** Which nobody seem to care too much… You also have to know that the lighting (can be 2 or 3 square meters) create a better feeling of solar light than many “usual” lighting.

SONY DSC

Publicités

6 réflexions sur “Taiwan, building

  1. Marianne Monfort dit :

    Maintenant c’est confirmé : le gène  » dessin » c’est coté maternel …🤗 mais finalement : efficace et tout mignon 😀
    Chaque pays a sa façon de faire : utilisation au maximum de la place au sol vu tout ce monnnnde !

    Aimé par 1 personne

  2. À parcours comparable, je n’aurais pas fait mieux en dessin. Je retiens que l’important c’est de réussir à faire passer l’idée. Et la ça marche. Je ne connais ni Taïwan, ni le Vietnam, mais pour avoir visiter le Japon, je trouve quelques similitudes (densité, propreté, architecture étroite haute et profonde…).

    J'aime

    • Merci de ton soutien, ca fait plaisir !
      Les similitudes se tiennent compte tenu de l’histoire partagee entre les deux pays. Jamais ete au Japon mais ca fait partie de ma liste…

      J'aime

Un commentaire, une question ? C'est là :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s