Welcome to Burwood!

Alors, j’ai quelques articles sur le feu, suite au voyage à Taiwan, mais les derniers temps ont été débordés. A essayer de boucler le rendu final du dépôt de tram de Lilyfield, certes, mais surtout à trouver un nouveau logement… Pour la xième* fois, oui, mais on avait de bonnes raisons ce coup-ci, ou plutôt une conjonction de plusieurs évènements :

  1. L’arrivée prochaine de visiteurs européens, néo-zélandais et taiwanais, qu’on voulait pouvoir recevoir dans des conditions acceptables ;
  2. Le fait qu’on ait reçu l’ordre de débarrasser le plancher l’aimable demande de céder la place, officiellement parce qu’on a eu une interprétation un peu souple de notre contrat, en réalité à cause d’une discorde entre l’agent et le propriétaire (toujours est-il qu’on a dû trouver quelqu’un pour prendre la chambre à notre place… Même si l’agent l’a ensuite tout simplement ignorée !) ;
  3. La volonté de sortir du mode « colocation hors de contrôle » (comprenez : 12 personnes pour partager une cuisine, ça fait un peu beaucoup, surtout quand tout le monde n’a pas la même définition du mot « propreté »** ;
  4. Une amie dont la propriétaire sucre les fraises et a décidé de les éjecter à n’importe quel prix ;
  5. Le nouveau travail d’Amber, qui nécessite de prendre la voiture tous les jours, et donc -conséquence logique- de devoir se garer tous les jours… Chose qui peut devenir un cauchemar peu simple lorsque l’on vit ‘trop’ près du centre-ville de Sydney.

Du coup, dès revenus en Australie, nous nous sommes mis en chasse… Mais cette fois-ci avec un objectif différent et précis : louer notre propre habitation « 2 2 1 »***, à moins de 5 minutes d’une station de train ‘express’ pour la CBD, et dans un budget autour de 600 $ la semaine (ce qui fait tout de même plus de 1800 € par mois, mais très bizarrement on finit par trouver ça normal).

Pour le coup, le mode de recherche est très différent des précédentes recherches que nous avions faite. Exit Flatmates et Gumtree, place aux vraies agences immobilières ! Et à l’équivalent local de Seloger.com, realestate.com.au. Tout pareil : tu lui dis ce que tu veux et il te sort la liste des appartements ou maisons disponibles (en général avec des textes trop très vendeurs, quelques photos retouchées au taquet, très rarement un plan… Il arrive souvent que la réalité soit en-dessous de la fiction !). Simple et efficace.

post-accommodation-belmore-street

L’offre du logement dans lequel on s’est installe…

Ce qui est un peu moins simple est la manière dont les agents gèrent le sujet : au lieu de prendre des rendez-vous et faire visiter les biens aux gens qui en font la demande, ils organisent des inspections de 15 à 20 minutes, à jour et heure précise. Deux conséquences à ça :

  • Il faut passer quelques heures à choisir les biens, lister les heures de visites, calculer les distances et voir combien tu peux en rentrer dans le temps que tu as ;
  • Un paquet de monde se retrouve au même endroit au même moment (souvent d’ailleurs, tu recroises les mêmes gens d’appartement en appartement…), chose qui te met encore un peu plus de pression !

A partir du moment ou un logement te plait, commence l’exercice de soumettre sa candidature… Autant pour louer une piaule dans une colocation, un simple accord par mail suffit et personne ne te demande rien sinon de payer le loyer, autant ici on est dans un autre monde ! Relevés bancaires, bulletins de paie, références des précédents loueurs****, voire des employeurs, visas… Rien n’est laissé au hasard !

post-accommodation-application

Des tas de paperasses, etalees sur le lit de Creek Street

Etape suivante : y mettre électricité et internet. Internet est plutôt simple, même s’il y a des dizaines de fournisseurs disponibles, l’électricité est une autre paire de manche : il n’y a qu’un seul fournisseur (Ausgrid) mais un tas de revendeurs, pour qui le concept de « grille de tarifs facile à comprendre » est de la science-fiction : tous ont des dizaines de plans, chacun avec je ne sais combien de tarifs, discounts et autres cas particuliers… Du coup, quelques malins proposent ‘gratuitement’ des services « tout intégré » : tu les appelles et ils s’occupent de tout ! J’en ai testé deux, eh bien rarement j’ai vu des marchands de tapis vendeurs aussi… vendeurs : un débit de paroles incroyable***** et très persuasifs pour t’expliquer à quel point tu fais une super affaire ! Mais au bout du compte, rien ne vaut de demander à deux ou trois collègues ce qu’ils ont chez eux et s’ils en sont contents 🙂

Et dernière étape : déménager ! Comme on a dû acheter un frigo, un lit et d’autres trucs (c’est là où Gumtree redevient ton ami, de même d’ailleurs que IKEA, comme quoi c’est partout pareil), la voiture ne faisait plus l’affaire. Nous avons donc testé GoGet : même concept que Citiz a Toulouse, l’entreprise dispose de centaines de véhicules de différents types un peu partout dans Sydney, et il suffit de quelques clics pour en réserver un, que ce soit pour une heure ou pour une journée. Dans les 80 à 90 $ pour 24h, tout inclus pour 150 km, il me semble que les tarifs sont honnêtes… En tout cas, le système fonctionne bien : tout est assez simple, le service client (que j’ai dû appeler deux fois faute de savoir me servir du système de déverrouillage) est réactif, et le van nous a drôlement bien aidé le week-end dernier.

Enfin bon bref, franchement un peu crevés par toutes ces étapes, mais on a signé vendredi dernier le contrat (et rédigé nous-même un contrat de sous-location pour la seconde chambre, chose parfaitement légale en Australie) d’une durée d’un an. Nous avons donc un grand appartement prêt à recevoir tous ceux qui voudraient venir ! C’est à Burwood, sympathique quartier asiatique populaire (dont un paquet de chinois…) dans l’ouest de Sydney, avec un énorme centre commercial, à une vingtaine de minutes du centre-ville en train (et donc de mon boulot, lorsque Grimshaw aura déménagé en plein cœur de la CBD). Allez, je vous donne l’adresse :

37/35 Belmore Street, Burwood NSW 2134

Mettez à jour vos agendas, on n’a pas de redirection postale ici ! Et une fois encore, n’hésitez pas à venir visiter ! En attendant ce moment prochain, excellente continuation a toutes et tous, tchao ! Tom & Amber

* La 4ème, pour être précis… Mais quand on aime on ne compte pas ! Et j’adore mettre à jour les adresses postales auprès des banques, impôts et autres…

** Et encore plus quand certain ne connaissent même pas l’existence du mot

*** Codification locale : jamais le nombre de mètres carrés n’est donné, mais tous les logements sont notés X Y Z, ou X est le nombre de chambres, Y le nombre de salles de bains et Z le nombre de places de parking. Quand tu arrives avec « Bonjour, on cherche un 2 2 1 ou 2 1 1 », ça sonne très pro !

**** Chose pas simple si le tien est une bille, pas même fichu de signer un historique de payements que tu as toi-même préparé avec ton petit ordinateur (et Excel, oui, comme d’habitude).

***** Si vous avez à passer l’IELTS, je vous recommande l’expérience, c’est un excellent exercice qui peut vous donner facilement un niveau 12 ou 13…


Yeah, I’ve got few posts on hold, following our trip to Taiwan, but the last days had been really busy. Trying to issue Lilyfield tram depot final stage, yes, but even more seeking a new place to call home… Once more*, yes, but this time we had good reasons! Or at least a conjunction of events:

  1. Very soon, we’ll host guests from France, Taiwan and new Zealand, so it could be better to have acceptable conditions for them;
  2. We’ve been formally noticed kindly asked to move out. Officially because we had a fairly flexible interpretation of our contract, the truth is there’s a fight between the agent and the owner and we’re in between (however, we had to find someone to take over… Even though the agent ignored her!);
  3. The will to get out of a “out of control sharehouse” (understand: 12 people to share a single kitchen, it doesn’t work very well, especially when we don’t all share the same definition of “cleanliness”**;
  4. A friend whose owner start to get crazy and decided to kick them out whatever the price for;
  5. A new job for Amber, that need to go by car, and -logically- to find a car park everyday… Which car be a nightmare quite uneasy when we leave ‘too’ close to the CBD.

So, not even back in Australia, we started to chase… But this time with a different and precise goal: rent our own “2 2 1”*** unit, less than 5 minutes from an ‘express’ train station for the city centre, and around $600 budget per week (which make more than 1800 € per month, curiously we nearly find that’s normal).

The way to seek is slightly different than our previous research: Gumtree and Flatmates won’t be very helpful, for this one you will need a real estate! And the dedicated website realestate.com.au: you just fill what you are looking after, and you will have the list of available properties (generally with too very sweet texts, few pictures with a lot of Photoshop, rarely a plan… It happens than reality doesn’t reach imagination!). Simple and efficient. What is not so simple is the way the agents manage this: instead of making appointments and visit a unit with the people who ask for, they organise 15-20 minutes inspections, with a precise day and time. Two consequences:

  • We need to spend few hours to choose properties, list hours of inspection, calculate distances and see how many visits we can make in the time we have;
  • A lot of people gather in the same place at the same time (often, you will see the same guys in different places…), which put even more pressure on you!

Anyway. When you have a good feeling with an accommodation, you need to lodge an application… And when we’ve rent a room in a sharehouse, nobody asks anything as long as the rent is paid on time, but here is another world! Bank statements, payslips, references from previous landlords**** or employers, visa… Nothing can be missed!

Next step: put electricity and internet. Internet is rather simple, even though there are tens providers available. Electricity is another story: there’s only one provider (Ausgrid) but plenty of retailers, and none of them understood the idea of “fares easy to understand”: they’ve got many plans, discounts, fees and particular cases… Consequently, some clever guys propose ‘for free’ to connect everything for you in a single phone call! I tried two of them, I think I’ve never seen wind sellers so… sellers: a super-fast speaking***** and a very persuasive voice to explain you how the deal they propose is amazing!! At the end of the day, better to ask two or three colleagues what they have and if they’re happy with 🙂

And last one: moving! As we had to buy a fridge, a mattress and few other stuffs (that’s the point where Gumtree become friend again, as does IKEA. Yes, everywhere the same!), the car wasn’t enough. So, we tried GoGet: same kind as what we have in Toulouse, the company owns hundreds cars of different kind, a bit everywhere in Sydney, and just few clicks are enough to book one, for one hour or for one day. For $80-90 for 24h, all included for 150k, I feel the fares are quite fair… And to be honest, the system works well: everything’s pretty straight forward, the customer service (which I had too ring twice because I couldn’t figure out how to avoid the alarm to beep every time I started the car) is friendly and efficient, and the van would have been very helpful last weekend.

Anyway. Very a bit tired after all these steps, but last Friday we’ve signed the contract (and written ourselves a contract for the second room, which is 100% legal in Australia) for a year. So we have a big apartment, ready to host whoever wants to come! It’s in Burwood, nice Asian popular suburb with many Asian people. West side of Sydney, with a huge shopping mall and about 20 minutes by train from the CBD (and from my work place when Grimshaw will have moved). Okay, I give you the address:

37/35 Belmore Street, Burwood NSW 2134

post-accommodation-burwood

Please update our details in your records, we don’t have automatic change of postal address here! And again, feel absolutely free to visit! Waiting for this coming, we wish you a great week, see ya! Tom & Amber

* The fourth time, precisely… But when we like, we don’t count! And I love updating postal addresses with banks, tax offices or else…

** And it’s even worse when some don’t even know that this word exists…

*** Local symbols: you will never see the number of square meters, but all accommodation are written X Y Z, where X is the number of bedrooms, Y the number of bathrooms and Z the number of car parks. When you arrive with your “Hi, we are seeking a 2 2 1, or eventually a 2 1 1”, it sounds quite professional!

**** Which can be uneasy when your agent is unreliable, and don’t know how to sign a payment history that you prepared yourself with your little computer (and Excel, yes, as usual).

***** If you have the IELTS to pass, I encourage you to try this experience, it’s a very good exercise that will allow you to reach level 12 or 13 easily…

Publicités

2 réflexions sur “Welcome to Burwood!

Un commentaire, une question ? C'est là :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s