Image

Europe #3 – The City of Lights*

Après les sauces à la menthe (que je n’ai personnellement pas constaté ailleurs que dans Astérix…) et au soja (bien réelle, celle-là), on est enfin arrivés au pays des boulangeries !** Un peu fatigués par la nuit dans le bus***, mais arrivés 🙂

SONY DSC

Sur Paris, j’avais deux missions : essayer de revoir les amis qui habitent (ou ont déménagés…) dans le coin, et en faire visiter ses hauts lieux à Amber. Mission à peu près possible… au pas de course !

En termes de hauts lieux, on a sélectionné en fonction des coins ou on avait des gens à voir (eh ouais, pas bête non plus…), d’où le Sacré-Cœur (je lui avais montré Amélie Poulain avant, elle a retrouvé à Montmartre une certaine ambiance), d’où le Château de Versailles (plus exactement les Jardins, déjà immenses et très agréables pour peu que le soleil pointe son nez !). Plus une ballade au cœur de la ville avec Johanna (une amie française rencontrée à Brisbane), de Notre-Dame-De-Paris (dont la comédie musicale est bien connue à Taiwan, allez savoir pourquoi… Et il faut avouer que comme première cathédrale à visiter, ce n’est pas la pire) à la Tour Eiffel (j’avais voulu y monter, chose qui aurait été une première pour moi aussi, mais pour ça il aurait fallu que je m’y prenne plus d’un mois à l’avance… La prochaine fois. Cela dit, même du bas la structure reste super impressionnante****) en passant par la Rue de Rivoli, le Musée du Louvre (juste l’extérieur bien sûr, j’ai dit « au pas de course » !), les Jardins des Tuileries, la Place de la Concorde, l’Avenue des Champs-Élysées et un aperçu de l’Arc de Triomphe (le prochain coup, on y montera, parait que c’est à faire). Pas si mal pour un temps très court, et quoiqu’il en soit il y aura d’autres occasions de repasser par la capitale.

SONY DSC

En termes d’amis (et de famille), il y avait aussi de quoi faire (et on n’a pas pu voir tout le monde, j’en suis sincèrement désolé) : après être passé à la boulangerie en arrivant, petit déjeuner chez Aurélie et Emmanuel, cool. Le midi, restaurant « Bistrot Papillon » dans le 9e arrondissement avec Adeline et Delphine (et c’est là qu’Amber a pu constater que la réputation taiwanaise des restaurants français est -parfois- justifiée : des portions quelque peu limitées, un temps infini à se faire servir et un prix plus élevé qu’en Australie… En face de quoi la nourriture est très bonne et la présentation soignée : on ne peut pas avoir tout faux non plus !), très sympa. Après la visite du château, apéro Despe chez Yvanne à Versailles, toujours un plaisir. Puis soirée chez Steven et Diana-Luz : non seulement très bien reçus (incluant un far breton fait maison), mais la petite Ana est super mignonne ! Et le lendemain midi, juste avant de prendre le bus pour la Bretagne, déjeuner chez Jose et Evelyne (avec la magnifique vue sur Paris depuis le balcon, ça ne gâche rien…) : foie gras, steak et sa purée finement pressée, plateau de fromages et tarte aux pommes maison, vin… Grâce à ce repas de rois, Amber a pu constater que la réputation positive des restaurants s’appliquait aussi à la maison !

post-europe-paris-food-evelyne-jose

Vous aurez saisi, un premier aperçu plus qu’agréable de la France, bien qu’en mode « express ». J’espère qu’une prochaine occasion on aura plus de temps : même si je ne suis pas un fan de Paris, la ville vaut plus que 1,5 jours à y passer !

Quelques images, et à bientôt pour la suite… Tom & Amber

* Les anglophones l’appellent aussi « Ville de l’amour »… Comme pour ma part j’ai toujours du mal à apprécier la ville sous un angle romantique, de même qu’à voir le français comme le « love langage », j’en suis reste aux seules lumières ^^

** Je voulais démarrer mon article avec « après la moiteur tropicale et le brouillard londonien, place au beau temps », mais je ne peux définitivement pas mentir à ce point-là : on a eu nettement meilleur temps à Londres et en Bretagne qu’à Paris (pluvieux) et à Toulouse (sous le brouillard la moitié du temps) !! Mais quand donc prendront fin ces préjugés météorologiques ??

*** Soit dit en passant, à condition de ne pas être trop regardant sur les heures de route (z’avez un ordi et un disque dur avec des séries américaines, non ? Bon alors ?) ni sur l’heure de retard à l’arrivée, Ouibus n’est pas mal du tout : sièges confortables, wifi potable, chauffeur avenant, prix compétitifs.

**** Et, fait rigolo, si tu restes la fixer à contrevent, tu as l’impression que la Tour avance vers toi.

SONY DSC


After mint (that I’ve actually never seen anywhere else than in Asterix) and soy (true this one) sauces, we finally arrived in the country of bakeries!** A little bit tired by the night in the bus***, but arrived 🙂

In Paris, I had two missions: trying to see the friends who live (or moved) nearby, and give a view of its highlights to Amber. Mission pretty much possible… at the run!

SONY DSC

Talking about highlights, we’ve selected depending on the places we had to see people (not completely stupid, right?), so we’ve visited the Montmartre Sacré-Cœur (we’ve watched Amelie Poulain before, Amber could recognize there a similar atmosphere), and Versailles Palace (more precisely the Gardens, already huge and beautiful as long as the sun shows up a little bit!). And a walk in the heart of the city with Johanna (a French friend we met in Brisbane): from Notre-Dame Cathedral (whose musical is well-known in Taiwan, I don’t know why… But I have to admit that as first cathedral to visit, it’s definitely not the worst) to the Eiffel Tower (I wanted to go inside, that would be the first time for me either, but I should book more than a month before… Next time. That said, even from the bottom the structure is very impressive****), via Rivoli Street, the Louvre Museum (just outside of course, I’ve said “at the run”!), Tuileries Gardens, Concorde Place, Champs-Elysees Avenue and a preview of the Triumph Arch (next time we’ll go up, it seems to be worth to do). Not so bad for a so short time, and anyway we will probably have other chances to visit the capital city again.

SONY DSC

Talking about friends (and family), we also had a lot to do (and even, we couldn’t see everyone, I’m sincerely sorry for that): after entering a bakery, we’ve taken the breakfast in Aurelie & Emmanuel’s place, cool. For lunch, restaurant “Bistrot Papillon” with Adeline and Delphine (and it’s there that Amber could note that the Taiwanese reputation for French restaurants is -sometimes- true: a little bit not enough in your plate, a lot of time before the meal comes in front of you, and a higher price than in Australia… But really good food and nice presentation: we cannot be wrong for everything!), very nice. After visiting the Palace, Despe appetizer in Yvanne’s place in Versailles, always a pleasure. Then, evening in Steven & Diana-Luz’s apartment: not only we’ve been very well welcomed (including a homemade far breton) but their little Ana is super cute! For lunch the day after, just before taking the bus to Brittany, lunch in Jose & Evelyne’s apartment (with a huge view over Paris from the balcony: that’s always better…): fois gras, steak and potatoes smoothly smashed, cheese plate and homemade apple pie, wine… Thanks to this meal of kings, Amber could note that the positive reputation for restaurants was also true at home!

SONY DSC

I think you get it, a pretty good first sight of France, although we were in “rush” mode. I hope for another time we will have more time: even I’m not a fan of Paris, the city worth more than 1,5 day to spend in!

Few pictures, and see you next time… Tom & Amber

* English speaking people name it “City of Love”… Personally, it’s still hard to appreciate the city from a romantic point of view (as it is to see French as “love language”, actually), I keep the lights ^^

** I wanted to start my post with “after the tropical humidity and the London fog, here comes the sunny weather”, but I definitely cannot lie so much: the weather was better in London and Brittany than Paris (rainy) and Toulouse (foggy half time)!! But when will we end these weather prejudices??

*** By the way, if you are not too picky about the number of hours in the bus (you have a laptop and a hard drive with American series, right? So?) nor about the hour late at the arrival, Ouibus is quite good: comfortables seats, acceptable Wifi, friendly driver, good prices.

**** And, funny fact, if you keep looking at it against the wind, you will feel the Tower is moving forward.

SONY DSC

Publicités

4 réflexions sur “Europe #3 – The City of Lights*

  1. Aurélie dit :

    Vous avez vu beaucoup de choses en peu de temps, c’est top 🙂
    La prochaine fois, vous me prévenez afin que je vienne à la Tour Eiffel avec vous !
    A bientôt, Bisous à vous

    J'aime

  2. Aurélie dit :

    Vous avez vu beaucoup de choses et d’amis en peu de temps 😉
    Si vous voulez monter à la Tour Eiffel la prochaine fois, prévenez moi. Je viendrai 🙂
    Bisous à vous deux

    J'aime

    • Desole, il faisait nuit ici, donc pas moyen d’approuver ton commentaire… maintenant, tu devrais pouvoir en laisser (avec la meme adresse email) sans passer par mon « filtre » !

      J'aime

Un commentaire, une question ? C'est là :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s