Image

Hunter Valley.

Et bon anniversaire à la Reine* ! Oui, même si elle est née un 21 avril, ici on fête son anniversaire le 13 juin, allez savoir pourquoi**… Mais bon, ça nous fait toujours un jour férié de plus !

IF

Vignoble Audrey Wilkinson, vue de la vallee…

Une semaine après la date prévue (pour cause de grosse tempête sur Sydney et alentours le week-end dernier – 3 morts et pas mal de dégâts sur la côte du NSW), on est finalement allé passer le week-end dernier dans la Hunter Valley.

A environ 2 heures au nord-ouest de Sydney, la région regroupe environ 150 vignobles, parmi les plus renommes d’Australie : vu de France, on peut se dire que le vin australien n’est pas au niveau, mais ces vignobles se sont justement fixes l’objectif, il y a quelques décennies, de se mettre au niveau. Et de l’avis général (étant un inculte quasi-total dans le domaine, « qu’en dites-vous ? Celui-là est un peu plus tonique, avec une note fruitée et un arrière-goût de pin » « ah oui ? Oui, j’aime bien celui-là », le mien ne compte pas des masses) ils y parviennent. Au fil du temps, se sont greffes d’autres commerces désireux de produire et vendre des produits de qualité : fromageries et chocolateries en tête.

Bref, après avoir récupéré un passager (on devait en avoir deux mais le second a totalement zappé ! Aléas de notre souplesse d’organisation…), direction la Hunter Valley. Premier stop dans le vignoble Audrey Wilkinson, réputé pour son vin (vendu entre 28 et 65 $ la bouteille), son personnel serviable et une belle vue sur la vallée. Réputation tout à fait justifiée, notamment pour les vins sucrés. Ensuite, histoire de faire bonne mesure, arrêt a la Chocolate Company & Fudge Factory : difficile (pour moi…) de ne pas acheter le magasin mais un peu décevant dans la mesure ou ne peut ni gouter ni voir comment le chocolat se travaille. Peut-être un problème de timing… Mais on n’est pas reparti sans un sachet de noix de macadamia enrobées de chocolat, à déguster au long du week-end.

IF

Tyrrell’s Winery, le cellier.

Après la nuit en camping (eh oui, toujours… Même si winter is coming. Et celui-là était plutôt bien : grande cuisine équipée (parfaite pour les pates au chorizo), four à pain au feu de bois (parfait pour cuire la quiche aux légumes), cheminée (pour un petit jeu de Citadelles en fin de soirée)…), direction le vignoble Tyrrell (non, aucun lien avec la maison de Margaery), qu’on a pu visiter avec Scott, un véritable passionne de viticulture, né écossais mais qui a travaillé dans divers pays viticoles au cours de sa carrière : vignes, cellier et bien sur la salle de réception, ou on a pu tester d’autres vins (plus classiques, de 13 à 35 $ la bouteille), et même en acheter.

IF

Ensuite, on a passé pas loin de 4 heures dans le Hunter Valley Zoo (en comptant le repas : le zoo est très bien équipé en termes de barbecues. Ça tombait bien, on était très bien équipés en termes de viandes à griller…). Petit, mais très agréable, et vraiment plein d’animaux à voir. Avec un accent particulier sur les contacts directs avec eux ; bon, évidemment pas avec les lions ou les crocodiles, mais on a pu câliner les kangourous, des koalas, des biches, un chameau, on a pu nourrir les oiseaux colorés, qui viennent te manger dans la main, au sens propre : un lieu beaucoup plus sympa que je ne l’aurai cru de prime abord, qu’il aurait en tout cas été dommage d’esquiver.

IF

Hunter Valley Cheese Factory, plateau de degustation.

Passage rapide par les vignobles Hungerford Hill (avec une vraie recherche architecturale sur le bâtiment) et Lambloch Estate (associé avec une échoppe de desserts assez appétissants), avant de finir la journée par une dégustation de fromages à la Hunter Valley Cheese Factory, attablés sous le coucher de soleil. Conclusion de ce week-end gourmand ma foi bien agréable et qui me permet de réviser mon jugement sur la nourriture en Australie : il y a de bons produits ! Reste à comprendre pourquoi la demande ne prend pas le risque de suivre l’offre, pour permettre à cette dernière de devenir financièrement accessible…

Quelques photos, et a bientôt !

* Comme ça m’agaçait un peu de ne pas comprendre pourquoi la Reine d’Angleterre est encore si présente dans un pays qui n’est plus une colonie britannique, je me suis renseigné (grâce à notre ami Wikipédia) : le Royaume-Uni ayant été très malin (beaucoup plus que la France…) lors de l’indépendance de ses colonies, nombre d’entre elles sont restées attachées d’une manière ou d’une autre a la Couronne d’Angleterre : l’Australie, avec d’autres nations (Canada, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni et une myriade de petites iles autour du globe) forme le Royaume du Commonwealth, et reconnait le souverain anglais comme chef de l’état. Concrètement, la Reine dispose de représentants officiels (les gouverneurs généraux) qu’elle nomme dans chacun des états australiens : ceux-ci ont un rôle symbolique et, en pratique, n’interviennent pas dans la politique de l’Australie, bien que la Constitution leur donne un rôle de garant des institutions : pouvoir de révoquer le Premier Ministre (le plus haut rôle politique ici) si celui-ci ne respecte pas le jeu politique ou s’il perd la confiance des citoyens, et rôle d’arbitre en cas d’impasse politique. Enfin, la famille royale dirige un paquet d’institutions caritatives en Australie, et conserve un important respect de la part des gens… Au moins parce qu’ils ont un jour férié grâce à elle !

** En New South Wales (une fois de plus, les règles varient d’un état à l’autre !), il a été décidé que ce serait le second lundi de juin. Apparemment, cette période a été choisi pour l’ensemble du Commonwealth parce que la météo est un peu plus clémente, du moins dans l’hémisphère Nord. Certains états d’Australie ont suivi parce que cela créé des jours fériés plus répartis dans l’année, dans d’autres le gouverneur choisis de faire correspondre la date avec un évènement particulier (compétition sportive par exemple).


And happy birthday to the Queen*! Yes, even though she’s born on the 21st of April, here we celebrate her birthday on the 13th of June, don’t know why**… That said, it’s one more Public Holiday!

IF

One week after the initial date (because of a huge storm on Sydney and around last weekend – 3 people dies and many damages along the coast of NSW), we finally went to spend the last weekend in the Hunter Valley. About 2 hours north-west from Sydney, the area gathers about 150 wineries, between the best in Australia. Seen from France, we could think that the Australian wine isn’t at the same level, but those wineries targeted the goal, few times ago, to reach the level. And according to many people (as I am totally uncultivated in this field, “what d’you think about that one? A bit more toned, with a fruity note and an oat aftertaste, right?” “Mh? Yes, I like this one”, mine isn’t very important), they succeed. Years by years, few other businesses that wanted to produce and sell high quality products came to settle down in the same area: cheese and chocolate factories, especially.

So, after picking up one passenger (we should have two but the other one had totally forgotten! Hazards of our organizational flexibility…), let’s go to the Hunter Valley. First stop in the Audrey Wilkinson’s winery, famous for its wine (sold between $18 and 65 a bottle), its friendly staff and a nice overview on the valley. Reputation perfectly deserved, especially for sweet wines. Then, just to make a right balance, we stopped in the Chocolate Company & Fudge Factory: uneasy (for me) not to buy the shop but a bit disappointing because you cannot taste or see how they make chocolate stuffs. Maybe a problem with our timing? That said, we didn’t go out without a bag full of macadamia nuts, to eat along the weekend.

IF

Tyrrell’s Winery, Scott explaining his job…

After the night in a campsite (yes, always… Even if winter is really coming. And this one was pretty good: big fully-equipped kitchen (perfect for chorizo pastas), firewood oven (perfect to heat up the vegetable quiche), chimney (for a Citadels game at the end of the evening)…), we drove to Tyrrell’s Winery (no, no links with Margaery’s House), that we could visit with Scott, a true passionate about oenology, born in Scotland but who has traveled in many wine countries along his career: vineyard, cellar, and of course the tasting room, where we could try other wines (more classical, from $13 to 35 a bottle), and buy some.

Then, we spent nearly 4 hours in the Hunter Valley Zoo (including the lunch: the zoo is very well equipped with barbecues. Good, we were very well equipped with meats to grill…). Quite small but very pleasant, with many animals to see. With a particular focus on the contact with them; of course not with lions or crocodiles, but we could pat kangaroos, koalas, does, a camel, we could feed the coloured birds who come to eat in your hand. A very friendly place, much more than I thought before, it would be bad to skip it.

IF

Quick stop in the Hungerford Hill (with a real architectural work on the building) and the Lambloch Estate (associate with a dessert shop, that look like pretty nice) wineries, before finishing the day by tasting cheese in the Hunter Valley Cheese Factory, in the light of the sunset. Conclusion of this pretty gourmet weekend, that allows me to change a bit my opinion about the food in Australia: there are some good products! Just have to understand why demand doesn’t take the risk to follow the offer, and allow it to become financially reachable…

Few pictures, and see you soon!

* As I was feeling stupid not to know why the Queen of England was still so important in a country which is no more a Britain colony, I found out (thanks to our friend Wikipedia): as the United Kingdom was very smart (much more than France…) while its colonies became independent, many of them kept important links with the English Crown: Australia, with other nations (Canada, New-Zealand, United Kingdom and many small islands all around the planet), forms the Commonwealth Realm, and recognize the English King or Queen as head of the country. Concretely, the Queen has got official representative (the general governors) who are names in each of the Australian states: they have a symbolic role and, in reality, aren’t involve in politics of Australia, even though the Constitution give them a role as surety of the institutions: they can dismiss the Prime Minister (higher political role here) if he doesn’t follow the rules or if he loses citizens’ confidence, and role as referee in case of political deadlock. At last, the Royal family lead many charity organisations in Australia, and keep a real respect from people… At least because they can have a Public Holiday thanks to them!

** In New South Wales (again, rules are different in every states!), it had been decided that it would be the second Monday in June. It seems that this period was chosen through the Commonwealth because King Georges V had got his birthday in June; they kept the date for the reason that the weather is often better at this time, in the Northern hemisphere. Some parts of Australia followed because that makes the Public Holidays more evenly spaced out throughout the year, in other parts of Australia, the Governor choose to match the date with a particular event (like a sport competition).

Publicités

8 réflexions sur “Hunter Valley.

  1. SanD. dit :

    Les fromages ont l’air très bons. L’Australie a décidément de quoi plaire 🙂
    En plus, j’aimerai bien aussi câliner un koala ou un kangourou …

    J'aime

    • Alors pour ca, y’a pas 36 solutions : faut venir !!!
      Promis, on ira… On pourra meme pousser jusqu’au Queemsland, car en New South Wales on ne peut que les caliner, pas les premdre dans ses bras…
      Quant aux fromages, oui c’est deja pas mal (Amber, qui ne connaissait que le fromage carre sous blister plastifie (le blister, pas le fromage. Encore que…) il y a encore 3 mois, est maintenant une adepte du Bleu !!) mais on a mieux au pays… ^^

      J'aime

  2. Marianne Monfort dit :

    Ouf que l’Australie offre aussi une gastronomie de choix , de quoi conforter la décision d’y rester …. En particulier pour les mamans 😉 … Caliner de vrais animaux comme des peluches : quel Bonheur !!!! Les australiens sont-ils fans de rose vif , de vert pomme pour honorer la Reine ? 😀

    J'aime

    • 🙂
      Non, les australiens ne sont pas hyper extravertis pour honorer la Reine… En tout cas tres tres loin de l’Angleterre !! De ce qu’on a appris a Canberra, le rose et le vert sont les couleurs traditionelles du Parlement anglais, les australiens ont varie ces deux couleurs lors de la construction du dernier parlement, vers la couleur Eucalyptus et Soleil couchant…

      J'aime

Un commentaire, une question ? C'est là :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s