Galerie

Singapore food.

J’ai « oublié » de vous parler d’un sujet de taille à Singapour : la bouffe… Il est vrai que ce thème constitue un point plus que focal pour 50% de l’équipe, mais même moi je peux voir que ce n’est pas un vain mot sur l’archipel ! En Australie la nourriture n’est que de la nourriture, c’est un fait acquis. Je n’oserai pas faire de comparatif entre la France et Singapour -pas fou non plus- mais l’idée est similaire : se restaurer n’est pas qu’un besoin, c’est un art et la nourriture que tu peux trouver est aussi variée que délicieuse !

Ah si, un point majeur à préciser : 95% des mets sont épicés ici, au point que les gens ne savent plus trop repérer les nuances basses dans les pourcentages de chili de chaque plat. Alors que moi je peux vous dire précisément s’il y en a 0, 5 ou 10% (pas plus haut car le capteur crame, passé un certain seuil). Oh, et un autre point super important : à condition d’éviter les restos un peu plus haut de gamme, tu peux manger pour franchement pas cher. Certains jours on n’a pas dépensé plus de 5 ou 6 $ par personne par repas. Et dernière chose à savoir : du fait de la très forte influence asiatique dans la cuisine, il n’y a pas de franche notion de ce qu’est un petit déjeuner, un déjeuner ou un diner… Il n’y a d’ailleurs pas de franche notion sur l’heure associée a ces différents repas, tu peux donc trouver de tout, à peu près partout et à n’importe quelle heure : pas facile d’en dire autant en France !

En 4 jours, on a dû testé 30 ou 35 plats différents… Mais comment donc cet exploit est-il possible ? Tout le mérite en revient à Amber, dont le régime s’apparente à celui de Karadoc (soit un break toutes les 2 heures, au cas improbable ou vous ne suivriez pas assidument Kaamelott) et dont la culture incline à partager les plats au lieu de s’en commander un chacun. Du coup on a pris le coup du « lunch 1 » a un endroit, suivi d’un « lunch 2 », parfois achevé d’un « lunch 3 » mais toujours suivie d’une digestion, elle-même immédiatement complétée d’un « dinner 1 » puis d’un « dinner 2 » pour pousser le premier.

Beaucoup d’endroits fonctionnent de la même façon à Singapour : parfois implantés au premier étage d’un marché, les « food court » sont constituées de dizaines de micro-cuisines (dans lesquelles tu choisis en live ce que tu veux et on prépare le plat ou la boisson sous tes yeux), implantées autour de dizaines de tables et de chaises fixes (sur lesquelles tu t’installes quand ton plat est prêt) : simple, non ? Ce qui est nettement moins simple, c’est de choisir un seul plat tant l’offre est importante…

La nourriture est évidemment beaucoup à base de riz et de nouilles. Avec du poulet, du mouton, du bœuf ou du porc. Mélangés ou non ; grillés, chauffés ou frits ; avec différentes sauces ou du curry (influence indienne oblige) ; sous forme de soupe… Parfois accompagné d’œufs ou de damplings. Pas mal de plats avec des fruits de mer. Le mieux est de laisser parler les photos :

Et pour ce qui est des boissons, pas mal de choses à base de fruits, des thés à bulles (je ne sais pas comment traduire ça en français, ce sont des boules de gelée à mâcher en même temps que tu bois le thé, très sucrés, à la paille…), et surtout une très bonne boisson fraiche à base de canne à sucre.

Bref, une autre bonne destination pour qui aime son voyage avec de bonnes choses a boire et a manger !

—————————————————————–

I “forgot” to talk about a very important topic in Singapore: the food… Of course, this topic is a main focus one for 50% of the team but even me I can see it’s a really serious business on the island! In Australia, I think nobody will complain if I say that food is just energy. I won’t dare compare France and Singapore -not silly, the guy- but I think the spirit is pretty similar: eating is an art, not only a need, and the food you can find is as various as delicious!

Ah, yes, a major point to precise: 95% of the dishes here are spicy, so spicy that people don’t know precisely how to measure the low nuances of the chili percent in each meal. But me, I can precisely tell you if there are 0, 5 or 10% (no more because the sensor burn beyond a certain point). Oh, another very important point: if you avoid the quite high-class restaurants, you can eat for really cheap. Some days we spent only $5 or 6 per person per meal. And last thing you have to know: thanks to the big Asian influence in cooking, there’s no real definition of what I a breakfast, a lunch or a dinner… By the way, there’s no real definition of the time linked to these meals, that means you can easily find everything, nearly everywhere and at nearly anytime: difficult to say the same thing in France!

Within 4 days, we tried maybe 30 or 35 different dishes… But goddam, how could we achieve this feat? All the credit goes to Amber, whose diet is pretty similar to Karadoc’s one (that means eating something every 2 hours, I precise just in case you don’t follow carefully the Kaamelott TV series) and whose culture incline to share the dishes instead of order one each. So we used to get a ”lunch 1” in one place, followed by a ”lunch 2”, sometimes supplemented by a ”lunch 3” but always followed by digestion, itself immediately completed by a ”dinner 1” and a ”dinner 2” to push the first one.

Many places work in the same way in Singapore: sometimes located in a floor above a market, the food courts are tens and tens micro-cuisines (in which you can choose ‘in live’ what you want and the people prepare the dish in front of you) around tens and tens tables and chairs (on which you settle down when your dish is ready): pretty simple, isn’t it? What is not simple is to choose only one dish, as there’s a lot of possible choice…

Of course, the food is mostly based on rice and noodles. With chicken, lamb, beef or pork. Mixed or not; grilled, cooked or fried; with different sauces or curry (Indian influence…); with soup… Sometimes go with eggs or damplings. Many dishes with seafood. Probably better to let the pictures speak:

And about the drinks, many things based on fruits, bubbles teas (some jelly bubbles to eat at the same time you drink the tea, which contains a lot of sugar, with a straw), and mainly the really fresh sugarcane drink.

So, another good spot for who likes travelling with good stuffs to eat and drink!

Publicités

Une réflexion sur “Singapore food.

Un commentaire, une question ? C'est là :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s