Image

Singapore.

Ordinairement, on ne s’arrête à Singapour que pour changer d’avion : la situation géographique de la cite-état, a la croisée des civilisations, est en effet commode mais ce n’est pas son seul attrait, lorsqu’on prend le temps de s’y poser quelques jours. Surtout si l’on peut y être guidé par des locaux (enfin presque, mais pour maitriser 700 kilomètres carrés de terre et être considéré comme local, 5 ans dans le pays est suffisant… En revanche ce n’est pas assez de temps pour tester tous les restaurants mais ça, ce sera une autre histoire !).

Post - Singapore - Contraste

Bref, du point de vue ‘humain’, la ville semble être un modèle de vivre-ensemble (bon, à plus de 5 millions sur un bout de terrain [broaf, ce n’est que 2500 fois la densité de l’Australie…], mieux vaut essayer de s’entendre avec son voisin, mais on connait d’autres exemples à moins que ça ou ça ne marche pas !), un modèle dans lequel chaque communauté (malais, indiens, chinois, japonais, européens…) vit dans des quartiers bien distincts, faut pas exagérer non plus, mais ces quartiers se juxtaposent sans heurts apparents. A l’intérieur de chaque quartier (notamment chinois et indiens, sans doute du fait de l’importance de la diaspora à Singapour), on se croirait franchement dans un autre pays ! D’accord, je n’ai jamais mis les pieds en Chine ou en Inde mais c’est drôlement fidèle a l’image que j’ai pu m’en faire…

Little India n’est pas bien grande mais intense, avec des boutiques partout (tu n’as le choix qu’entre deux licences : t-shirts pas chers ou téléphonie mobile… Et quelques restos bien sûr. Bon, pour tout vous dire, il y a deux ou trois magasins qui vendent des tapis épais et des couvertures en fourrure, mais dans un pays tropical qui ne connait pas d’hiver il me semble que ce genre de commerce relève, au choix, de la stupidité ou de l’avant-gardisme), des micro-camions, des jeeps, des voitures qui déboulent de n’importe où du bruit et pas mal de boulot si quelqu’un veut s’occuper à nettoyer les rues. Le temple hindou (Sri Veeramakaliamman, j’ai copié-collé pour pas faire de fautes) est fidèle à l’image : méga-surcharge de décorations multicolores, bourré d’activités (apparemment ils savent tous ce qu’ils ont à faire… La liturgie semble tellement éloignée du catholicisme que je n’y ai rien suivi, il faudrait que je m’y colle un de ces 4) et d’encens. Le quartier est on ne peut plus vivant et les gens avec qui on a parlé sont pour le moins serviables.

Chinatown, a trois stations de MRT (le métro singapourien) de là, est une autre planète… Précisons tout d’abord que le Nouvel An chinois était cale une semaine après notre passage, et que cette date constitue l’évènement majeur du calendrier chinois, que les familles préparent durant des semaines et pour lequel il est de tradition de renouveler à neuf certaines choses (vêtements par exemple) et de tout décorer de rouge (couleur de la chance) et d’or (symbole de prospérité). Précisons également que 2016 est l’année du singe, ce qui explique l’abondance de cet animal dans les photos prises à Chinatown. Toujours est-il que le quartier est hyper vivant, avec des rues piétonnes et des boutiques qui s’avancent jusqu’au milieu de la rue, ce qui fait que même là tu marches entre des présentoirs et une foule relativement dense. Cela dit, ça a été appréciable dans la mesure ou les 3 fois que je suis allé dans ce quartier il a plus à verses ! Et tout comme dans Little India, rien n’est cher, donc si tu as tendance à acheter des trucs sur ce seul motif, mieux vaut s’y promener sans carte bleue…

Post - Singapore - Chinatown - Rouge et Or

Dans les rues européennes, un peu plus dispersées dans la ville (mais certaines sont situées à même pas 50 mètres de Chinatown), changement radical d’ambiance, d’architecture et de population : tu retrouves là les rues de quartiers de Paris ou de Bruxelles, avec des restos français, espagnols, écossais, américains… Moins de gens mais des européens (ou équivalent : australiens et américains du nord sont dans le même panier). Et des prix européens aussi, à savoir : 3 fois plus cher (je n’ai pas testé donc je ne sais pas si la qualité suit dans les memes proportions ou pas).

Un melting-pot intéressant… Tout ça fait que Singapour compte 4 langues officielles : anglais, tamil (indien), malais et mandarin (chinois). Doit pas être facile pour le JT mais ça a l’air de fonctionner (au quotidien, les amis chez qui nous étions utilisent le chinois et l’anglais). Mais, me direz-vous, quid du Singapour typique ? Eh bien, à mon humble avis, l’identité de Singapour est faite de l’addition de toutes les identités évoquées ici, avec sans doute une influence malaise dominante (de petites maisons de ville à un ou deux étages, avec commerces de toutes sortes en rez-de-chaussée), et une évidente internationalisation, notamment dans le centre-ville. Avec des batiments parfois etonnants (notamment un, disposant de vegetation a tous les etages).

Post - Singapore - Little Malay - Mosquee

Bref, après ballade un petit peu partout dans la ville, je pense que mon secteur favori est la Marina Bay, peut-être du fait des nombreux et intéressants projets urbains et architecturaux ? Comme son nom l’indique, le coin s’articule autour d’une marina ; il comprend un grand jardin, magnifiquement plante de grands « arbres » artificiels (qui de nuit vous projetteront dans un autre monde, façon Avatar), un immense centre commercial et deux hôtels de luxe : le 5 étoiles Marina Bay Sands, un grand geste architectural dote d’une piscine en toiture ; et le Fullerton, également 5 étoiles (de même que le Fullerton Bay, son extension moderne), installé avec faste dans un très beau bâtiment du début du XXè siècle (l’ancien bureau de poste, on n’en fait plus des comme ça !!). Tous deux sont accessible au public (juste dans le hall évidemment, mais même…) par un jeu de passerelles et de passages interconnectes avec les quais, sur lesquels sont également implantés le Musée des Arts et des Sciences (petite prouesse d’ingénierie dans son style), le Mansion Bay (une forme molle géante, toute en géométrie de verre) et enfin : le Merlion, un lion a corps de poisson, un des emblèmes de la ville. La petite histoire, du moins celle que j’ai, est que le corps de poisson représente les origines de Singapour comme village de pêcheurs [qui s’appelait alors Temasek, qui signifie « village de la mer » en javanais] et que le lion est la signification de l’actuelle nom de la ville en sanskrit, nom qui lui vient de la (re)découverte de l’ile, lors de laquelle le premier animal à avoir été vu aurait été un lion (parie combien que si ça avait été un bigorneau on n’en aurait pas fait un symbole pour la ville ?).

IF

Supertree Grove… Or Avatar world!!

Après ce petit tour d’horizon des différents univers de Singapour (et j’en oublie : Arab Street et ses échoppes de tissu, Little Malaysia et sa Grande Mosquée, le Botanic Garden…), zoom sur deux lieux.

Le premier, dans lesquels nous avons passé une journée plus que complète : Universal Studios. Le sujet mériterait sans doute un post a lui tout seul mais je vais (essayer de) faire court… Oui, non, mais en fait j’y arrive pas donc ce sera pour plus tard 🙂

Le second est un très grand parc situé au cœur de Singapour, autour du MacRitchie Reservoir, une réserve d’eau douce. Entre chemins, forets, rives du lac, les possibilités de ballades sont nombreuses ; le clou étant un long pont suspendu permettant de marcher au milieu de la canopée. On a même eu l’incroyable chance de faire deux fois le circuit tellement c’était beau (pour ceux qui ne peuvent pas saisir l’ironie faute de l’avoir vécu, je précise que le pont est à sens unique et que ‘nous’, légèrement bornés sur les bords, on a décidé de le prendre dans l’autre sens pour gagner du temps. Mon conseil, vu qu’il y a un gardien intransigeant à l’autre bout du pont : ne le faites pas). Après deux jours de ville plutôt bondée, et avec l’image de métropole que j’avais de Singapour, c’est aussi relaxant qu’étonnant de pouvoir marcher plusieurs heures dans la nature, avec la compagnie ponctuelle de singes (apparemment très courant ici) et d’un dragon de Komodo.

IF

Some could tell you they are there because 2016 is their year… Can’t wait for Tiger year!

Que vous dire d’autre ? La météo est assez facile à prédire : du soleil le matin, quelques nuages et une ou deux heures de bonne pluie l’après-midi. Les transports sont efficaces, bien organisés, modernes et rapides (prenez par contre note qu’ils terminent tôt : si vous prévoyez de revenir de l’aéroport après 23h et si vous ne voulez pas galérer comme moi, prévoyez un autre moyen de transport ! Sachez en outre que peu d’habitants disposent d’une voiture, étant donne le cout prohibitif (plus cher que la bagnole elle-même…) de la licence autorisant l’achat d’un véhicule). La ville n’est pas aussi propre que dans l’image d’Épinal (oui, pour moi, Singapour est la ville la plus propre et la plus sûre du monde, en plus d’etre le royaume des banques) mais tout de même plus que les villes françaises. En revanche, elle a l’air effectivement très sûre, avec des campagnes d’affichages policier un peu partout et une certaine autodérision des habitants sur « the ‘fine’ city », mot signifiant tout autant ‘élégant’ que ‘amende’ : il faut savoir qu’à Singapour, des amendes de 500 $ ou plus sont prévues pour décourager tout mauvais comportement : boire (même de l’eau) dans une station, cracher par terre, promener un animal de compagnie, jeter un papier, mâcher un chewing-gum… (la peine de mort est quant à elle réservée à la drogue et aux rapts). Cette politique doit être efficace car les gens sont polis, serviables, respectent les priorités, laissent passer les gens qui veulent sortir avant de rentrer : à ma connaissance, les parisiens n’ont pas la même formation !…

Allez, je vous laisse avec quelques photos, et vous souhaite un bon week-end ! Tchao, Tm

—————————————————————–

Usually, we stop in Singapore only for transit, from a plane to another… The location of this city-state, at the crossing of civilizations, is really usefull, indeed, but it’s not its only feature, when you take time to stay here few days. Especially when you can rely on local guides (or nearly local, but 5 years is enough to master 700 square kilometre of land… On the other hand, it’s not enough to try all the restaurant, but that will be another story!).

Post - Singapore - Botanic Garden

So, from a ‘human’ point of view, the city seems to be a real model of how to live all together (ok, with more than 5 million people on a little piece of land [booh, that’s only 2500 times the density of Australia…], it can be better to have good relationship with your neighbour, but it’s very easy to find some examples where it doesn’t work at all!). A model in which each community (Malays, Indians, Chinese, Japanese, Europeans…) live in distinctive areas, don’t ask too much, but these areas are juxtaposed with no apparent clashes. Inside these areas (especially Chinese and Indians, maybe because of a bigger diaspora living in Singapore), you can easily think you are in another country! Ok, I’ve never been in China or in India but it’s really faithful to the image I have in my mind…

Little India is not big but is intense, with shops everywhere (you have choice only between two kinds of: cheap shirts or mobile phones… And some restaurants of course. Oh, to tell you the truth, there are two or three shops that are selling thick carpets and fur blankets, but in a tropical country which doesn’t know what is a winter, this kind of trade looks very odd… Or too clever for me, maybe), little trucks, jeeps, some cars which arrive from everywhere without too much consideration… People who are in charge to clean the streets must be in holidays, but those who are in charge of the noise were at work… The Hindu temple (Sri Veeramakaliamman, I copy-pasted to be sure of the spelling) is really faithful to the image: a lot, really a lot of colorful decoration and many people busy with different activities (a bit too different from the catholic liturgy, if I had wanted to understand something! I have to study that one day…). And of course loads of incense. Little India is more than alive and all people we talked to are really helpful.

Post - Singapore - Little India - Sri Veeramakaliamman

Chinatown, 3 MRT (the Singaporean subway) stations further, is another world… First, you have to know that the Chinese New Year was planned one week after our journey, and that this date is the major event of the Chinese calendar: families prepare it during weeks and they use to buy brand new things (clothes for instance) and to decorate everything in red (lucky color) and gold (prosperity symbol). You also have to know that 2016 is the Year of the Monkey, that explain why you will find many of this animal in the pictures from Chinatown. Anyway, this area is very vivid, with a lot of shops which display their stuffs till the middle of the packed pedestrian streets, where you have to zig-zag between the stands, covered by the shops’ plastic tarps (I precise this appreciable detail because each time we went in this area we had a heavy rain!). And as in Little India, noting is expensive here, so if you are willing to buy things just because it’s cheap, let your credit card at home…

In the European streets, a bit more scattered in the city (but some are located at only 50 meter of Chinatown), radical change of atmosphere, of architecture, of people… You will find some places which really will make you believe you are in Paris or Brussels’ streets, with restaurants from France, Spain, the US, Scotland… Much less people but a lot of Western ones. Western prices as well (translation: 3 times more expensive…). I didn’t try so I can’t tell you if the quality is 3 times better or not.

IF

An interesting melting-pot… With all these influences, Singapore has got 4 official languages: English, Tamil (Indian), Malay and Mandarin (Chinese). Mustn’t be easy for the News but it looks it works well (everyday, the friends with who we were speak Chinese and English). But, you will tell me, what is the typical Singapore? I reckon that Singapore identity is no more than the addition of all the identities we talked about, with probably a major Malay influence (little two or three-storeys houses, with many kind of shops in the ground floor), and an obvious internationalization, especially in the CBD. With sometimes some surprising buildings (including one with vegetation in every floor).

After many walks in the whole city center, I think my favorite area is the Marina Bay, maybe because of many interesting architectural and urban projects? As you can guess, this suburb is built around a marina; it includes a big garden, with wonderful giant artificial “trees” (by night you will be sent in a new world, like Avatar); a huge shopping mall and two luxury 5-stars hostels: the Marina Bay Sands, an impressive architectural gesture with a rooftop swimming-pool, and the Fullerton (as its modern extension, the Fullerton Bay), which occupy a very nice building from the beginning of the 20th century (a Post Office, you will never find a one like that today!). You can enter these two buildings for free (ok, just the lobby, of course, but that’s already interesting…) and go through to join the quays. On the quays, you can have a walk which connect the Art and Sciences Museum (nice engineering achievement as well), the Mansion Bay (a giant soft shape, all in glass geometry) and finally the Merlion, a lion with a fish tail, a symbol of Singapore. The story, at least the one I got, is that the fish tail represents the origins of Singapore as fishermen village [the name of the city was Temasek at this time, which means “sea village” in Javanese] and the lion is the meaning of Singapore in Sanskrit, the name comes from the first animal seen during the (re)discover of the island (they are really lucky, aren’t they? Because I’m pretty sure that if it had been an oyster, never someone would choose it as a name…).

Post - Singapore - Marina Bay Sands

After this quick overview of the different Singapore (and I forget some: Arab streets and its fabric shops, Little Malaysia and the Sultan Mosque, the Botanic Garden…), focus on two places.

First, in which we spent a very full day: Universal Studios. The topic would probably deserve a post just for itself but I will (try to) make it short… Mmmh, yeah, but no, in fact it’s too difficult so I let it for later 🙂

Second, a huge park located in the heart of Singapore, around the MacRitchie Reservoir, a storage of drinkable water. With path, forests, lake shores, you have many choices for walking; the highlight is the Treetop Bridge which allow you to walk in the canopy. It was so beautiful that we even had the incredible luck to enjoy it twice (for those who were not there and can’t get the irony, I precise that the bridge is only one-way, and that we, because ‘we’ are sometimes a little bit stubborn, we tried to take the wrong way… My advice, because there is an incorruptible guard at the end: don’t do it). After two days in a quite crowded city, and with the image of Singapore as a big metropolis, it’s surprising, as well as relaxing, to walk several hours in the nature, with sometimes the company of monkeys (apparently very common here) or a Komodo dragon.

Post - Singapore - MacPherson Reservoir

What else could I tell you? The forecast is not difficult to guess: sunny on the morning, some clouds and one or two hours of real rain on the afternoon. Transports are efficient, well organised, modern and fast (please note, on the other hand, that they finish early: if you want to come back from the airport after 11 pm and if you want to be more clever than me, anticipate another way! Also, you have to know that very few inhabitants have a personal car, because of the prohibitive cost (more expensive than the car!) of the license you need to buy a car). The city is not as clean as the image of Epinal I had (yes, to me, Singapore is the cleanest and the safest city in the world, in addition to be the kingdom of banks) but more than the French cities. But the city looks really safe, with many Police posters everywhere and a funny self-deprecating from the residents about “the ‘fine’ city”: you have to know that in Singapore fines of $500 or more can be applied for any bad behavior like spitting, going out with a pet, drinking (even water) in a station, chewing a chewing-gum, littering… (the death penalty is only for drugs and rapt). These rules must be efficient, because everybody is polite, helpful, respectful of priorities… As I can know, Parisian don’t have the same education!

I let you with some pictures, and I wish you a nice weekend! See ya, Tm

Publicités

Un commentaire, une question ? C'est là :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s