Image

New Zealand #1 – Tongariro & Taupo

Après une petite galère avec la voiture de location (galère qui nous a valu une nuit gratuite sur les banquettes d’un café du terminal de Wellington), on a pris la route pour Tongariro National Park, qui a servi de décor au Mordor. Une fois sur place, on comprend pourquoi : les deux volcans (Mt Tongariro et Mt Ngauruhoe) ont dessiné au fil des éruptions une multitude de paysages, qui ont en commun une ambiance de désolation et de nature hostile…

Post - NZ - Tongariro - Sables

Première ballade sur les hauteurs d’Iwikau, dans des roches noires et grises non conçues pour la randonnée, avec un peu de neige et surtout un vent glacial (des amis nous avaient dit que la Nouvelle-Zélande était un pays chaud, et bêtement on les a cru, donc pas de gants, pas d’écharpe…), mais la vue est à la hauteur : une vallée de pierres, des chutes d’eau et des glaciers. Plutôt pas mal comme première vue du pays, si l’on fait abstraction du froid… Car non seulement nous nous sommes caillés durant la marche, mais notre tente a connu une nuit a 8 degrés en-dessous de zéro dans le camp de Magahuia. C’est sans doute là qu’on a commencé à se dire que les campings gouvernementaux (super pas cher mais pas de douche et pas d’eau chaude, juste un évier avec de l’eau (archi) froide) ne feraient pas l’affaire tous les jours… Soit dit en passant, ce sont des lieux dans lesquels tu poses ta tente et tu laisses le payement dans une boite ; en clair on te fait confiance ! Je ne donne pas cher d’une idée aussi saugrenue en France…

IF

Bref, le lendemain matin, à la fraiche, on s’est lance à l’attaque du Tongariro Alpine Crossing, une rando de 7 heures avec 786 m de dénivelé, de Mangatepopo au Red Crater, et, là encore, des paysages très différents au fil de l’ascension : on attaque -doucement- par des plaines de landes, entourées de montagnes qui retiennent les nuages en otage. S’ensuit une grimpette dans les roches volcaniques dont la couleur et le taux de végétalisation varie en fonction de l’éruption qui est à l’origine de sa coulée de lave, avant d’arriver à une plaine de sable dont la chaleur naturelle créée un brouillard assez surréaliste… De là, la vue sur le Mt Ngauruhoe est magnifique, et le sommet semble proche, mais la Montagne du Destin est traitresse : un sommet cache un autre sommet qui cache un autre sommet, etc… Pas moins de 3 fausses joies avant d’arriver au (vrai) sommet du Red Crater, au prix d’une ascension de roches jaunes plus ou moins stables (plutôt moins que plus à vrai dire). Mais la vue à 360 degrés récompense largement les efforts : du sommet, on peut voir le Red Crater proprement dit, un amas de roches rouges et noires qui exprime toute la souffrance des roches en fusion ; Emerald Lakes, 3 lacs de couleur bleu fluo (dû aux éléments chimiques présents dans ce sol volcanique) ; des fumerolles ici et là ; et Blue Lake, un immense lac occupant un ancien cratère… Ajoutez a ça le vent froid et la bataille permanente entre le soleil et les nuages, l’ensemble est vraiment dans l’ambiance du Lord of the Rings, on s’attend à voir surgir Gollum d’un instant à l’autre !

IF

Bref, après un pique-nique là-haut, et la redescente, direction Kamanawa Forest Park, pour un autre camping suivi d’une balade en forêt… Rien de comparable à la superbe ballade de la veille, on a donc écourté pour reprendre la route direction Taupo (en passant d’abord par Tokaanu, une petite zone de sources chaudes, pale rappel de Yellowstone et avant-gout de la suite du voyage). A Taupo, outre un très grand lac au bord duquel il est agréable de s’arrêter, deux principaux points d’intérêt : Huka falls, des rapides impressionnants, au débit de 40 mètres cubes a la seconde, et Otomuheke Spa Park Hot Springs : comme son nom l’indique un peu, il s’agit d’un bout de rivière dans lequel se jette une source chaude via différentes cascades. Tout ce que tu as à faire est de te baigner ! Plus ou moins près des cascades en fonction du degré souhaite pour le bain… Vous vous en doutez, le lieu est plus que sympa, surtout avec la lumière dorée du soleil couchant et des gens sympas avec qui discuter.

Allez, l’album photo, en attendant la suite… Tchao !

——————————————————–

After some troubles with our rental car (troubles to which we owe a free night on the seats of a café of Wellington airport’s terminal), we have been to Tongariro National Park, which had been a set for the Mordor. When we got there, we understood why: the two volcanos (Mt Tongariro et Mt Ngauruhoe) had drawn step by step a multiplicity of landscapes, with one common characteristic: an atmosphere of desolation and hostile nature…

IF

First walk near Iwikau Village, in the middle of grey and black rocks, absolutely not designed for hiking, with a bit of snow and especially a freezing wind (some friends told us that New Zealand was a quite hot country, and because we are a bit stupid we trusted them, so no gloves, no scarf…) but the view is deserved: a valley of stones, some waterfalls and some glaciers. Rather impressive as first sight of the country, if you can forget the cold… Because not only we were freezing during the walk, but for its first night, our tent had experienced a night with minus 8 degrees, in the Magahuia campsite. I reckon it is this moment we started to think the Government campsites (very cheap but no shower and no hot water, just a sink with (freezing) cold water) shouldn’t be enough for everyday… That said, they are places where you just have to set up your tent and let the money in a box; it’s based on confidence! Incredible (or stupid) idea when you come from France…

IF

The day after on the morning, we started to climb the Tongariro Alpine Crossing, a 7 hours’ hike with 786 m of height difference, from Mangatepopo to the Red Crater. And here as well, some very different landscapes throughout the ascent: as entrée, we start -slowly- by heathland plains, surrounded by mountains which keep the clouds as hostages. The dish consists on a climb in volcanic stones, whose colour and vegetation rate depend on the eruption in which it was born, before a sand plain which create a natural heat creates a fog pretty surrealistic… From there, the lookout on the Mt Ngauruhoe is amazing, and the dessert… I mean, the summit looks not too far, but the Mount Doom is treacherous: a top hide another top, that hide another top, etc… No less than 3 false hopes before reaching the (real) summit, with a climb in yellow stones more or less stable (rather less than more, to tell the truth). But the 36 degrees view rewards the efforts: from the top, we could see Red Crater, a heap of red and black rocks, which figures all the pain of the fusion stones; Emerald Lakes, 3 bright blue coloured lakes (because of the chemicals in this volcanic ground); some fumaroles here and there; and the huge Blue Lake which occupy an old crater… Add a cold wind and a permanent battle between the sun and the clouds, the result is a 100% Lord of the Rings atmosphere, we expect Gollum arising from somewhere anytime!

IF

After a lunch on the top and the way back, we drove till Kamanawa Forest Park, for another campsite followed by a walk into the forest… Nothing so nice in comparison to the impressive hike we had the day before, so we took the car again to Taupo (with a stop in Tokaanu, a little area of hot springs, pale echo of Yellowstone and foretaste of the following of our trip). In Taupo, besides a huge lake whose shores are a nice place to stop, you will find two main places of interest: Huka falls, very impressive rapids, with a debit of 40 cubic meter per second, and Otomuheke Spa Park Hot Springs: It’s a piece of river joined by a hot spring, thanks to different waterfalls. All you have to do is to take a bath! As close from the waterfalls as you like very hot water… As you can imagine, the place is really pleasant, especially with the golden light of the sunset and with kind people to talk with.

Pending the following, the photo album! See you…

Publicités

5 réflexions sur “New Zealand #1 – Tongariro & Taupo

  1. MarianneMonfort dit :

    Paysages vraiment désertiques pour le coup : ça change du tout au tout .
    Restaurant à Golum : un peu peur !!! mais l’anneau magique est là : tu l’as trouvé : OUIII , SUUUPER . Tu es donc le nouveau seigneur de l’anneau . Petite question : as tu essayé de le passer ?

    J'aime

Un commentaire, une question ? C'est là :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s